La radio FM traditionnelle va disparaître, de la même manière que la télévision est passée au numérique avec la TNT, l’internet et autres moyens de diffusion numérique. Cette disparition va s’engager un peu après 2009, date de début de mise en œuvre de la Radio Numérique Terrestre (RNT), dont le déploiement s’achèvera aux alentours de 2015. Le paysage radio va s’en trouver bouleversé, car les coûts de migration et de diffusion RNT, élevés, ne permettront pas à tous les acteurs de survivre, sauf à se regrouper. En outre, de nombreux acteurs radio devront financer un certain temps une diffusion FM en parallèle de la diffusion RNT, peut être un peu au delà de 2015, le temps que tout le parc radio évolue.

En parallèle, se lève une lame de fond qui a pris naissance dans les années 2000 : la radio sur Internet. L’institut Idate a constaté en 2008 que la radio était déjà devenue le média le plus consommé sur Internet, et a prévu une croissance de 200% par an des services audio en ligne sur les 3 années à venir pour atteindre 2,1 milliards d’euros en 2012 sur le marché mondial. Cette croissance sera accélérée par l’arrivée récente de terminaux mobiles connectés à Internet (au-delà du PC) permettant d’écouter les radios Internet de partout : autoradio 3G (p. ex. Blaupunkt), mobiles à accès data illimités (p. ex. iPhone), postes radio WiFi (p. ex. LiveRadio d’Orange).

Dès lors, une question peut être posée : quel sera le moyen de diffusion de la radio du futur ?

Le déploiement des réseaux Internet ne cesse de progresser : nous connaissions déjà l’illimité sur ADSL… et voilà depuis plus d’un an les offres d’abonnements mobiles illimités en 3G/UMTS qui débarquent.

Les accès Internet sur le fixe comme sur le mobile vont continuer à se démocratiser et à progresser en terme de débit et de fiabilité, avec la fibre sur le fixe, et avec les technologies HSDPA sur les mobiles (et on voit déjà pointer le HSUPA, le LTE…). Le réseau Internet va devenir un réseau parfaitement adapté à tous les contenus multimédia ; il innovera et sera présent pour répondre à la demande car les acteurs de l’internet sont puissants. L’internet présente par ailleurs un avantage significatif sur les réseaux classiques de diffusion broadcast (type RNT ou TNT) : il permet une voix de retour pour chaque internaute, qui pourra alors émettre ses propres contenus.

A Saooti, nous pensons que la diffusion radio sera duale : à la fois présente sur Internet et sur le Broadcast (Radio Numérique Terrestre, DBV…) ; chaque média choisira une diffusion ou l’autre, et très probablement souvent les deux. De la même manière, l’auditeur aura le choix : l’étudiant connecté le soir à son PC ou sur son iPhone dans le métro, écoutera son canal favori sur internet ; il continuera certainement son écoute sur un auto-radio RNT dans sa voiture (voire un auto-radio 3G avec continuité de service).

Cependant, lorsqu’il s’agira de proximité aux auditeurs et de collaboratif, nous pensons que le réseau Internet sera LA clé pour répondre au besoin des Médias TV, Radio et Presse ; une clé à maîtriser pour devenir un acteur pluri média complet.

Share This