Ici chez Saooti, on doit souvent brancher des micros sur des ordinateurs. À force de se retrouver dans toutes les situations possibles et imaginables, on est même devenu un peu des Indiana Jones de la question.

Comme il n’y a pas de raison que nous gardions pour nous ce savoir-faire durement acquis, je vous propose un petit guide des situations que vous rencontrerez peut-être si vous faites de la webradio ou du podcast (ou si tout simplement vous voulez vous enregistrer pour faire une sonnerie de téléphone rigolote !)

Sur l’ordinateur, c’est fichu comment ?

Oui en fait c’est la première question à se poser. Je dispose, par exemple d’un Macbook Air, sympathique petit engin, que l’on n’a malheureusement pas pensé à doter d’une entrée son autre que le micro interne. Bon, c’est plutôt un micro interne de qualité, mais moi j’aime mieux choisir mon micro comme un grand. Or donc, vous rencontrerez majoritairement deux cas :

–       Une prise mini-jack de sortie et une prise mini jack d’entrée. Jusque là tout va bien, vous pouvez brancher n’importe quel micro casque sans souci.

–       Un prise mini jack mixte (sortie ET entrée) : dans certains cas ce ne sera pas un souci, notamment si vous n’avez besoin que d’une entrée, et pas d’écouter en même temps ce que vous enregistrez. Bref, c’est bien mais pas top.

–       Une prise jack de sortie seulement : Là par contre c’est la débandade, vous n’avez pas d’entrée son autre que le micro interne. Et généralement c’est un micro de piètre qualité.

Heureusement, on a inventé depuis maintenant une quinzaine d’années une prise magique qui fait tout : la prise USB. Et ça vous ouvre une foule de possibilités :

Le micro casque

D’une qualité assez variable (en gros c’est un peu la loterie, et ce même pour des micros casques de même modèle, pour peu qu’ils soient de séries différentes), le micro casque a pour lui son coût généralement modique et le fait qu’on peut en acheter (sensiblement) partout.

Pour ce qui est du branchement, c’est généralement une prise mini jack micro, une prise mini jack casque, avec parfois (et c’est bien utile), une sorte de petite carte son USB dans laquelle vous branchez le micro casque et qui elle-même se branche sur l’ordinateur, ce qui permet de contourner les problématiques d’entrées manquantes.

Pas la peine de vous embêter pour le placement du micro, comme il vient avec le casque, ça vous laisse assez peu de choix et donc peu de chance de vous tromper.

Le micro USB

Là on ne s‘embête pas,  c’est le micro qui se branche directement en USB. Généralement, il y aura une prise casque directement sur le micro, mais vous pouvez aussi utiliser celle de l’ordinateur. La marque Blue est coutumière du fait et nous utilisons régulièrement les modèles Snowball et Yeti. Ils ont un avantage commun avec les micros casques : ce sont des micros « sans les mains », ce qui vous laisse libre de tenir fébrilement votre carnet de notes avec les grandes lignes de votre chronique ou les questions de votre interview.

Pour le placement, je recommande une distance de 30 à 50 centimètres entre vous et le micro. Plus près, vous risquez de saturer, plus loin on vous entendra mal.

La carte son externe

Oui bon je sais, ce n’est pas un micro. Mais en fait un certain nombre de cartes son ou de consoles se branchent en USB sur l’ordinateur, et vous permettent de faire le lien entre un micro traditionnel avec un cable xlr et un ordinateur ostensiblement pas équipé pour ça.

On a donc dans ce cas là les cartes son externes type mbox, mais aussi les consoles usb (nous on utilise la Yamaha MW10c qui a ses qualités … et ses défauts), et même certains enregistreurs à main comme le Zoom H4N (qui m’accompagne partout).

Voilà donc un tour d’horizon des différentes solutions, avec des qualités et des prix variables. Vous disposez donc maintenant de tous les éléments pour faire votre choix !

Share This