C’était il y a un mois…

Le salon de la radio et de l’audio digital est devenu pour nous un rendez-vous incontournable. Et cela depuis 3 ans, date à partir de laquelle il s’est ouvert aux approches audio digitales et aux acteurs technologiques de rupture proposant des solutions 100% cloud.

Ce rendez-vous est pour nous l’occasion d’échanger avec nos interlocuteurs phares, les médias et les entreprises qui produisent des contenus audio. A savoir, ceux qui ont choisi, depuis quelques années, nos solutions totalement dématérialisées mais aussi les acteurs historiques du monde de la radio, parfois plus réticents à franchir le pas du 100% audio digital et dont nous avons besoin de comprendre précisément les exigences métiers pour répondre à leurs attentes.

 

Les radios et équipementiers de la radio traditionnelle concernés par la transformation digitale de leurs métiers

Le premier enseignement est que l’on assiste à une véritable accélération de la transformation de ce secteur. Là où nous étions vus comme de doux rêveurs il y a quelques années, nous sommes maintenant sollicités pour démontrer l’intérêt de nos technologies pour accompagner ce virage devenu stratégique. En effet, la consommation radio et podcasts par les auditeurs, et donc des revenus associés, ne fait qu’augmenter et se réalise le plus souvent sur supports digitaux. On y retrouve notamment les réseaux sociaux et les plateformes audio telles que Deezer, Spotify, Apple Podcasts, le plus souvent depuis des terminaux mobiles.

Les radios hertziennes en prennent conscience et, fait nouveau, elles s’intéressent également aux outils de production virtualisés – studio, médiathèque et outils de programmation dans le cloud. Elles comprennent alors les avantages considérables et les gains qu’elles peuvent en retirer.

 

Tous les secteurs d’activités s’intéressent à l’audio digital et aux podcasts

L’autre enseignement que nous pouvons tirer de ces évolutions est l’intérêt grandissant pour l’audio digital et les podcasts.

D’un côté, il y a les grandes entreprises, tout secteur confondu, qui cherchent désormais à compléter leur communication interne ou à proposer de nouveaux formats pour porter leurs valeurs auprès de leurs cibles dans une logique de communication de marque.

Les acteurs de la presse et de la télévision, quant à eux, agrègent l’audio et proposent une approche résolument multicanale pour toucher au mieux leurs audiences et adresser tous les cas d’usage.

Enfin, tous les pure player, porteurs de thématiques précises et ciblées, lancent des webradios métier, communautaires, territoriales, etc. C’est le cas de certains de nos clients avec entres autres Radio Immo, Radio Médecine Douce, Radio Territoria, Radio Style.

Nous qui accompagnons ce mouvement depuis 11 ans, nous mesurons combien l’accélération est forte depuis 18 mois. C’est à la fois une grande satisfaction et également une responsabilité accrue puisque notre rôle auprès de ces acteurs est de plus en plus en prise directe avec les enjeux stratégiques de nos clients, notamment lorsqu’il s’agit des médias. Il est, en effet, vital pour eux de satisfaire et de mieux fidéliser leurs auditeurs, d’en gagner de nouveaux en s’adressant notamment aux jeunes et aux exclusifs (ceux qui sont 100% digitaux) et d’identifier les outils adéquats pour les monétiser.

Pour toutes ces raisons, le Salon de la Radio de l’Audio Digital est pour nous l’occasion de faire valoir notre approche, de présenter nos solutions et éléments de différenciation à tout l’écosystème.

 

Saooti, qu’est-ce que c’est ?

Nous fournissons des solutions d’hébergement intégrant un player et des outils de partage et de distribution mais aussi et surtout des solutions intégralement dédiées et personnalisées avec des outils très avancés.

Le studio virtuel permettant :

  • le direct
  • le multiplex
  • l’interactivité et la participation des auditeurs (chat, téléphone)
  • la génération automatisée et temps réel de podcasts
  • l’outil de programmation
  • une catégorisation thématique et notions d’émission à plusieurs épisodes
  • le chapitrage
  • une gestion de playlists musicales
  • des rapports d’audiences
  • des fonctions de partage et push vers tous les réseaux sociaux
  • la distribution sur toutes les plateformes du marché

Nous répondons ainsi aussi bien aux acteurs qui s’inscrivent exclusivement dans une logique délinéarisée (podcast only) qu’à ceux qui souhaitent proposer un flux et une programmation étoffée.

Et toutes nos solutions dont les mesures d’audiences sont certifiées par l’ACPM sont maintenant dotées d’adserver audio permettant de monétiser les contenus via la publicité.

Tout y est pour réussir son intégration dans l’audio digital 🎧 !

 

Monétiser vos contenus audio avec Octopus

D’ailleurs, cette année marque un tournant dans l’audio digital. Nous avons lancé Octopus, une place de marché dans laquelle peuvent se rencontrer producteurs indépendants et médias. Ces derniers sont, en effet, naturellement intéressés par l’idée d’étoffer et de compléter leur ligne éditoriale en diffusant des productions qualitatives en adéquation avec leurs valeurs et leur ADN. Ce faisant, ces médias font profiter de leurs audiences conséquentes, les deux parties ayant la possibilité de monétiser en activant la fonction publicité avec nos régies partenaires qui sont associées au dispositif.

Cette notion de « rédaction étendue » est un concept particulièrement intéressant pour les deux parties que l’on devrait voir se développer fortement dans les mois à venir.

 

Et l’éditorial dans tout ça ?

Enfin, parce que le succès de nos clients ne repose pas que sur la technologie, notre équipe éditoriale composée de journalistes et de réalisateurs expérimentés, nous permet d’accompagner également nos clients dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie éditoriale. Cet accompagnement éditorial est modulable et peut aller de la production des émissions à la simple formation aux bonnes pratiques éditoriales radio afin que nos clients puissent animer leur média de manière autonome. Ceci concerne la majorité de nos clients entreprise, dont le cœur de métier n’est pas l’éditorial mais aussi, de manière plus surprenante, les médias non audio qui sont très séduits par des offres de réplication de certains de leurs articles lus par nos journalistes ou des comédiens et mis en son par nos réalisateurs.

 

Deux interventions pour mieux nous comprendre

Au-delà de notre stand où nous avons accueilli de nombreux acteurs, réalisé des démos et détaillé notre offre, nous avons eu le plaisir de nous exprimer au travers de deux tables rondes mettant en lumière l’audio digital et nos thématiques phares :

  • Notre expertise technologique dans le cadre de la table ronde « hardware is dead, jusqu’où peut-on dématérialiser la radio ?» avec Laurent Hué, Directeur Exécutif et fondateur de Saooti.

 

  • Notre expertise éditoriale en intervenant à la table ronde : « Corporate Radio : quand la communication d’entreprise passe par la voix» avec Anne des Roseaux-Layer, Directrice des contenus et associée

 

 

Rendez-vous le mois prochain pour d’autres articles.

En attendant, vous pouvez consulter notre information 👉 ici.

Share This