Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir l’étape de l’intention éditoriale qui représente une étape essentielle dans la réalisation de votre podcast. Ne la négligez pas !

Ce terme générique de « réalisation » s’applique à différents niveaux de la chaîne de fabrication d’un programme radiophonique, et peut s’entendre de différentes manières. Ce terme est presque galvaudé. Il est donc important de remettre en perspective les différentes notions de « réalisation » nécessaires à la production du programme.

 

De l’intention de réalisation à la réalisation de votre podcast

L’intention de réalisation est une décision prise au cours de la gestation du projet, conditionnée par les différentes étapes de son écriture. C’est avant tout la forme radiophonique que l’on souhaite donner à son objet sonore. De l’interview classique au documentaire enregistré en stéréo, en passant par un magazine en studio ou toute forme originale imaginée en marge des formes d’écritures connues.

La réalisation de votre podcast passera par le choix de la forme. Elle se fera naturellement, au regard du message que l’on veut diffuser d’un point de vue éditorial : il sera plus parlant de se rendre sur le terrain en mode docu-reportage pour évoquer une catastrophe écologique plutôt que de « raconter » ou de décrire en studio le même évènement. À l’inverse, si le thème de l’émission est une réflexion plus élargie sur la même problématique, alors la situation de débat en studio sera une forme possible, avec un court reportage diffusé en préambule ou en fil rouge.

 

Exemple :

  • Thème : l’agriculture biologique.
  • Angle : la réalité de notre panier bio.
  • Concept : docu-reportage de 20 minutes avec deux intervenants :
    • un agriculteur bio + un expert des normes biologiques.
  • Intention de réalisation : en situation, dans une exploitation agricole, avec interviews et ambiances sonores pour transmettre un maximum de visuel à l’imaginaire de l’auditeur.

 

Sur le terrain

  • La bonne réalisation d’un podcast c’est aussi savoir passer à l’action 😊. Attention tout va s’enchainer très rapidement, il est donc essentiel d’avoir parfaitement en tête ses étapes techniques et éditoriales ainsi qu’une fiche en poche résumant les points essentiels à vérifier en continu pendant le reportage.
  • Une dernière vérification technique est conseillée quelques minutes avant de rencontrer ses intervenants, avant de descendre de son véhicule par exemple.

 

Retour à la rédaction

  •  La première étape est d’extraire l’intégralité des sons de la carte du magnéto vers son ordinateur. Puis de les importer dans son logiciel de montage pour débuter le derushage. Cette étape consiste à inventorier en nommant chacune des parties enregistrées, de manière à avoir une lisibilité et un découpage parfaits de l’ensemble des scènes, ambiances et interviews :
  • Exemple d’appellations de sons dans le logiciel :
    • Amb bruits de pas arrivée arbre
    • Itw Ext. agriculteur « regardez cet arbre »
    • Amb branche qui se casse
    • Itw Int. agriculteur « premiers signes maladie »
    • Itw Int. Expert « état de la recherche today »
    • Etc…

L’étape suivante consiste à constituer un ours. C’est à dire de regrouper dans l’ordre de l’histoire, et sur une même piste, les sons qui sont sélectionnés pour constituer le reportage.

  • La 3ème étape consiste à « réduire » chaque son et à les assembler entre eux. À cette étape, l’ordre des sons peut encore être modifié en fonction de la réalité du montage.
  • À l’issue de cette phase débute le mixage : apport éventuel de musiques, utilisation d’ambiances. C’est aussi une étape qui peut « sauver » des problèmes rencontrés lors de l’enregistrement ou du montage.

 

Plaisir et lâcher-prise

  • Ne vous rendez à aucun moment esclave d’une idée ni du matériel. Un sujet bien préparé vous fera oublier le papier et la technique. Et vous procurera le plaisir d’être là avec vos interlocuteurs sur le terrain, en les écoutant, eux et l’environnement.
  • Pour cela, vous devez avoir les idées parfaitement claires sur la direction, l’intention et le sens de votre reportage afin d’en garder instinctivement le cap. Il est facile de se faire éloigner de son sujet par un interlocuteur pendant que l’on jette un œil sur son matériel. Il est facile de passer à côté d’une ambiance majeure car trop rivé sur l’objet de son interview. Mais il est aussi facile d’accéder à cette magie de la retransmission sonore d’une situation.

 

Vous avez désormais toutes les clés pour réussir l’intention éditoriale et la réalisation de votre podcast. Pour toutes questions, contactez-nous.

Rendez-vous le mois prochain sur le blog Saooti.

Share This